Retrouvez dans cette rubrique les compte-rendus 
des excursions géologiques de l'année 2023 :

S01 
 

 
 
 
     

 
   
     
01  
 
Dimanche 22 janvier 2023
Un musée pétrographique ignoré, le cimetière de Pau- saison 2
1m 1c 
     
Randonnée à pied. Dénivelé : 2 m
 

Contact : PM (06 52 63 01 07)

RV1 GROUPE Matinée : 10h cimetière de Pau
RV2 GROUPE après midi : 14h cimetière de Pau

Programme :
Avant d'attaquer les sorties 2023 sur le terrain, une petite révision s'impose, le cimetière de Pau offre au visiteur géologue une collection variée de roches ignées, présentées sur des surfaces importantes (2 m2 minimum) et dont l’état de surface (poli, nettoyésurtout après la Toussaint) permet des observations précises difficiles sur les « vrais » affleurements.
Comme en 2022, la visite géologique du cimetière consistera en un commentaire de la pétrologie des pierres tombales :
- Comment distinguer et décrire les différents types de roches : granites, migmatites, granulites, marbres, schistes…mais aussi les différents calcaires, schistes ou grès.
- Comment reconnaître les pierres locales et celles de provenances plus lointaines. De nouvelles variétés ont été reconnues depuis l'an dernier !
Circuit discret entre les tombes.
 

Durée prévue : 2h heures environ
Nombre maximum de participants : 12 x 2
Date limite d'inscription : 20 janvier

Au choix :

  • RV1 le matin
  • ou RV2 l'après-midi

Compte-rendu de la sortie :

C’est en deux groupes, pour préserver la quiétude des lieux, que s’est déroulée la découverte des roches utilisées comme pierres tombales. Les cimetières offrent au visiteur une « collection » très variée de roches (une « lithodiversité » en somme) sédimentaires, métamorphiques et plutoniques, pour peu que l’on y prête l’attention du géologue.
Les pierres des tombes les plus anciennes sont souvent en calcaire d’Arudy gris à blanc, avec deux faciès principaux à Rudistes ou Coraux. Ces fossiles peuvent aider l’expert à déterminer un âge et un environnement de dépôt. D’autres calcaires, beiges à dorés (coquilliers ou oolitiques) et des travertins de même teinte, bien que rares, apportent un peu de variété dans les coloris.
Parmis les roches plutoniques le granite est souvent d’origine régionale, comme le monotone granite gris du Tarn. Des minéraux de taille variées comme les feldspaths leur donnent parfois une coloration blanche ou rose plus attrayantes. D’autres roches de la même famille aux noms poétiques (les noirs gabbros, les monzonites et autres diorites) ont une origine bien plus lointaine, comme la sombre et iridescente larvikite de Norvège ou le rougeoyant granite Rapakivi de Finlande. La teschenite autrefois exploitée à Buzy (64), est bien plus rare avec ses grands cristaux noirs en aiguilles.
Les roches métamorphiques, plus colorées et d'apparence "moderne" comme les migmatites sont présentées sous leur meilleur éclat. Cette visite permet d'éviter un tour du monde pour les observer sur leurs affleurements d’origine, vertes ou rouges au Brésil, ou à grenats rouge sang en Inde.
Parmi les roches métamorphiques, le marbre blanc immaculé (de Carrare ?... ou de Louvie-Soubiron ?) est aussi bien présent, jusque dans les sculptures les plus originales. On laissera au promeneur le soin de trouver l’unique tombe en schiste ardoisier …
Visiteurs, veillez à respecter les lieux et les tombes dans ces espaces de recueillement.

 

 

 

 
Dalles Cimetire
02
04 teschenite h
Teschénite
05 Labradorite
Labradorite06 granite Rapakivi Granite Rapakivi07 migmatite Cats eye Migmatite Cats eyes08 calcaire dArudy Calcaire d'Arudy09 TravertinTravertin10 calcaire oolitiqueCalcaire oolithique